Nouvelle directiveđź“ś

mai 10, 2024

La rĂ©cente directive europĂ©enne, parue le 19 mars 2024 dans le Journal officiel de l’UE, marque une Ă©tape majeure dans la protection des travailleurs contre les risques liĂ©s Ă  l’exposition professionnelle aux diisocyanates et au plomb. Ces deux substances, classĂ©es comme CancĂ©rogènes, Mutagènes et toxiques pour la Reproduction (CMR), reprĂ©sentent des dangers sĂ©rieux pour la santĂ© humaine.

Les nouvelles valeurs limites d’exposition professionnelle (VLEP) pour les diisocyanates sont destinĂ©es Ă  rĂ©duire les risques d’affections respiratoires telles que l’asthme chez les travailleurs qui manipulent ces produits chimiques, largement utilisĂ©s dans divers secteurs industriels. Des valeurs transitoires sont instaurĂ©es pour permettre aux entreprises de s’adapter progressivement aux normes plus strictes.

En ce qui concerne le plomb, la directive impose des normes plus rigoureuses en rĂ©duisant les valeurs limites d’exposition et en mettant en place des mesures spĂ©cifiques pour protĂ©ger la santĂ© reproductive des travailleurs, notamment ceux prĂ©sentant un taux Ă©levĂ© de plomb dans le sang et les femmes en âge de procrĂ©er.

La directive souligne Ă©galement l’importance de la surveillance mĂ©dicale des travailleurs exposĂ©s, afin de dĂ©tecter prĂ©cocement les effets nĂ©fastes sur la santĂ© et de mettre en place des mesures prĂ©ventives.

DĂ©sormais, il incombe aux États membres de transposer ces dispositions dans leur lĂ©gislation nationale d’ici le 9 avril 2026, assurant ainsi une mise en Ĺ“uvre efficace des mesures de protection au niveau national.